Le logement social en grand danger

La politique d’austérité de l’état met en péril le mouvement HLM:

 
  • La loi ELAN entérine la volonté de modifier profondément le modèle économique du mouvement HLM par la restructuration , les regroupements et la vente en bloc du patrimoine HLM.
  • L’ état suspend sa participation au Fond National des Aides à la Pierre : 250 millions d’euros en 2016 , 38 millions en 2018, et 0 en 2019. Ce fond qui contribue au financement du développement et de l’amélioration du parc social , sera donc en 2019 ( et après?) abondé par les seuls bailleurs sociaux.
  • La loi de finances 2019, maintien la ponction du RLS dans le budget des bailleurs sociaux La baisse des APL décidée en 2017, puis amplifiée en 2018 est supportée en totalité par les bailleurs sociaux avec pour conséquence un important déséquilibre budgétaire, qui entraine une diminution des travaux de maintien en état du patrimoine.
  • Face à ses ponctions massives dans le budget des bailleurs sociaux, le gouvernement les incite à vendre massivement leurs patrimoines et/ou avoir recours à l’emprunt.

CETTE POLITIQUE EST INJUSTE SOCIALEMENT ET FAIT REPOSER SUR LES GENERATIONS A VENIR LE REMBOURSEMENT DE LA DETTE QUI COMPENSERA LE DESENGAGEMENT DE L’ETAT.