Archives de catégorie : COMMUNIQUES DE PRESSE

GLYPHOSATE: communiqué de presse 26/10/2017

 

Glyphosate, pesticides : les consommateurs refusent de transiger sur leur santé !

Alors que les débats se poursuivent au niveau européen sur l’avenir du glyphosate dans l’Union, La CSF tient à relayer la très grande colère et inquiétude des consommateurs.

En effet, le glyphosate a été classé par l’OMS comme "cancérogène probable" pour l’Homme ; dès lors, il doit y avoir une priorité absolue à l’interdire ; la santé de nos concitoyens et de nos enfants devant primer sur tout autre intérêt !

Les mêmes débats se font régulièrement jour lors de la mise sur le marché de produits similaires (néonicotinoïdes) et les consommateurs n’acceptent plus que la prise en compte de leur santé soit accessoire dans les débats !

La CSF alerte donc les élus, les pouvoirs publics et la Commission européenne pour qu’ils aient le courage de s’opposer aux firmes de l’industrie phytosanitaire et aux tenants d’une conception de l’agriculture dépassée et plus en phase avec les attentes et les urgences sociétales signifiées par les consommateurs d’aujourd’hui !

La CSF exhorte les responsables tant nationaux qu’européens à prendre la mesure de leur responsabilité en incitant les agriculteurs à repenser complètement leur modèle et en se battant pied à pied pour faire disparaître tout pesticide constituant un risque déclaré "probable" sur la santé humaine.

 

report de la généralisation du tiers payant communiqué de presse du 25 10 2017

        Report de la généralisation du tiers-payant : l'absence de courage !

La CSF déplore la décision de report de la généralisation du tiers-payant de la Ministre de la Santé qui permettrait d'éviter une avance de frais lors de consultations médicales. C'est une nouvelle gifle infligée aux familles modestes qui sont dans une réelle difficulté pour avancer les frais de santé et qui risquent, elles aussi de reporter, voire de renoncer aux soins. Il a manifestement plus été tenu compte des "problèmes techniques" opposés par les médecins que des besoins des familles pour se soigner correctement et des aspirations des associations de terrain à une réelle justice sociale. La CSF, association présente dans les quartiers et au plus près des familles populaires, connaît la nécessité d'appliquer dès à présent cette mesure et demande donc à ce qu'elle entre en vigueur immédiatement. Ce n'est qu'à ce prix que l'on garantira une médecine de qualité réellement accessible à tous !